mardi 10 janvier 2017

Annexes

Sujets de faciales peu communs concernant la défense

Cliquez sur le tableau pour le lire


les flammes se sont éteintes

                        Il y a peu encore, l'affranchissement des enveloppes timbrées comportait parfois un "tampon" orné d'un dessin et/ou d'un slogan destiné à mettre en avant telle ou telle composante des forces armées. Ces "tampons" constituaient le cœur de ce qui a été appelées "flammes postales" et recherchées par les collectionneurs. Ils se font rares aujourd'hui. Des affranchissements mécaniques spécifiques à certains organismes militaires ont eu aussi leur heure de gloire il y a quelques années.         
                      Ces affranchissements mécaniques étaient utilisés dans les garnisons. Les vaguemestres et les services de la poste en opération  continuent quant à eux d'affranchir les plis qui leur sont confiés au moyens de tampons plus ou moins assortis de dessins explicites, qui font l'objet de collections ressortissant de la marcophilie, dont la branche navale est la plus active et sans doute la plus collectionnée. 

 

                         Bien d'autres sujets militaires ont été mis en avant par les armées elles-mêmes, citons notamment: les chasseurs alpins de Grenoble, le 8° Groupe de chasseurs, l'école d'application de l'infanterie de Montpellier, le Musée de l'armée, les troupes coloniales, la bataille de Castillon, la bataille de saint-Aubin de Cormier, la place forte de Verdun, Napoléon, l'école supérieure de guerre, l'Intendance, le prytanée militaire, les tirailleurs sénégalais, l'Entraide dans l'armée, les opérations de recensement,  et même le bal de l'armement....!


 

 

Remerciements

                    Si cet ouvrage est le fruit d'une approche personnelle de la philatélie, "le soldat à la loupe" se doit d'exprimer ses remerciements aux acteurs du monde de la philatélie qui l'accompagnent depuis des décennies: les institutions spécialisées, les grandes Associations philatéliques, les éditeurs de catalogue, les publications de la presse philatélique, les grands négociants et désormais les excellents sites philatéliques du Net sans oublier les artistes créateurs des faciales de timbres à qui le philatéliste doit l'émotion particulière qu'il ressent à la vue de leurs œuvres.

                        Les institutions spécialisées. La philatélie ne s'exerce pas hors sol. Cette activité, qui s'intéresse à des valeurs fiduciaires, est soumise à des dispositions officielles émanant  au niveau national d'un département ministériel dont Phil@poste est "le bras armé" en France. A ce niveau j'exprime mes remerciement à :  Stéphane Vielle (France) , Jean Ketterlin,( St Pierre et Miquelon),  Laure Recasens et Eglantine Fafin,( Nelle Calédonie), Marc Boukebza (Service philatélique des TAAF), Epifania Kalato (Wallis et Futuna), ainsi qu'aux différents directeurs des services postaux contactés: Emile Espen (Luxembourg), Ivaylo Moskovski, (Bulgarie) Michael Revzin (Israël) Miko Roth, P. Effert, K. Wiese, O. Neumann, L.E.Jünger, C. Gassner, W.H.Schmidt, B. Dimanski, Von Manstein, (Allemagne), Nossa Sandacaes (Mozambique) PostNord (Denmark), Alan Hollows (Nelle Zélande), Dean Le Clerc (Guernesey), Ilona Dagile (Latvia Post), A.M Munn (St Hélène), M. Ucakar (Slovenie), Mgr. Marta Girgle (Rep Tchèque), Kristina Olofsdotter (Suède), Monika Podolska (Slovaquie), Magdalena Grzenia, Jacek Konarzewski (Pologne), Nepal Post Team, Thanawat Amnajanan, Sergio Baradat, Malli Hui (ONU), Chris Lazar (Tonga), Brian (Tuvalu), CJ Wong (Malaisie),  Marelle Suurmäe (Estonie), Kathy  LUI (Hong Kong), Eric Yao (Ghana), Zoe Townsley ( Territoires britanniques de l'Océan indien BIOT), Manami Gomi (Japon), (Liechtenstein)-© bpost (Belgique)- M. Fraguas Herrera (Espagne)- OETP (Monaco), Kelly (Tristan da Cunha) C. Lughammer (Autriche), M. Cousinis (Jersey), L.G. Sapunar (Chili), Stefany A.K. (Liban), D.B. Silva(Venezuela),  Intigam Baghirli (Azerbaïdjan) F. Van-Dunem (Angola), A. Ibrahimi (Kosovo), O. Somlai (Hongrie), R. Breckon (Australie), IRC AmbaUSA Paris (Etats-Unis) Ministry of communication (Koweit)
             La consultation régulière des prescriptions de l'Union Postale Universelle (UPU), de l'Association mondiale pour le développement de la philatélie (AMDP) et celle des timbres notifiés mis en ligne par les responsables du système mondial de numérotation(WNS) m'ont permis, au fil des années, d'éliminer, au besoin, de mes albums, les nombreuses falsifications aux dessins parfois accrocheurs, propres à séduire le collectionneur peu regardant. La toute récente rénovation du Musée de la poste parisien incitera certainement le "soldat à la loupe" à reprendre une visite débutée il y a bien longtemps!

                   les grandes Associations et les clubs philatéliques. Ce sont tout à la fois les "gardiennes du temples",et le "bras séculier" de la philatélie. Elles sont nombreuses, comme il se doit en Gaule. Mes remerciements vont à cet égard à l'Association française de philatélie thématique et aux responsables de son excellent site internet  http://themafpt.online.fr/index.php.
 Je ne saurais oublier la Fédération des Clubs de la Défense http://www.lafederationdefense.fr/ au sein de laquelle de nombreuses sections philatéliques regroupent les "soldats à la loupe" en service ou les membres associés.

                   Les éditeurs de catalogue La consultation des catalogues de cotation est sans doute l'acte premier du collectionneur, en quête de bien d'autres informations que la seule cotation, dont il lui apparaîtra bientôt qu'elle n'est qu'un indicateur. "le soldat à la loupe" mesure à sa juste valeur la consultation des catalogues Yvert et Tellier, mais également celle des catalogues Michel, Scott, Stanley Gibbons, Zumstein et Domfil, s'agissant de catalogues thématiques. Mes remerciements vont ici plus particulièrement aux éditions Yvert et Tellier, sources des références quasi exclusives de cet ouvrage ainsi qu'aux éditions Théodore Champion pour son précieux bulletin mensuel..

                 La presse philatélique Lecteur assidu jusqu'en 2000 de la presse philatélique et suivant l'humeur du moment de Timbroscopie, du monde des philatélistes et de Timbroloisir, je ne peux qu'inviter les lecteurs de cet ouvrage à lire "Timbres Magazines" qui a succédé aux trois journaux cités précédemment.

                     Les grands négociants Si l'échange entre collectionneurs est une pratique courante singulièrement facilitée par Internet, tant les offres multiformes y sont nombreuses, la fiabilité et la sécurité rendent incontournables le recours aux négociants spécialisés ou non, ayant ou non "pignon sur rue", dont les sites internet reflètent la diversité des offres. En énumérer ici une liste exhaustive relève de la mission impossible et je me contenterai de citer les noms de ceux dont les prestations m'ont toujours donné satisfaction, ce qui ne signifie pas pour autant que ceux qui ne sont pas cités auraient démérité :

Yvert et Tellier, Theodore Champion, Renon Philatélie, Taillandiers pour la France. Postbeeld aux Pays-Bas (http://www.postbeeld.fr/), Alfred Kosel KG en Allemagne (http://www.kosel.com/fr/sh/index.htm), Phildom Philatélie en Espagne,

Les administrations postales elles-mêmes sont nombreuses dans le monde à offrir à la vente leurs productions les plus récentes et certains négociants tablent exclusivement sur l'Internet pour séduire les collectionneurs. Citons quelques noms qui émergent du maquis des offres:

Delcampe philatélie (http://www.delcampe.net/page/main/language,F.html),
Stampworld (http://www.stampworld.com/fr/), 
le monde des collections (http://lemondedescollections.com/fr/),
 ebay timbres, (http://www.ebay.fr/sch/Timbres-/260/i.html).
Catalogue de timbres http://www.cataloguedetimbre.fr/
Wiki Timbres www.wikitimbres.fr
Le marché du timbre http://www.lemarchedutimbre.com/
Catawiki http://www.catawiki.fr/

                les artistes créateurs: Sans eux le timbre ne serait qu'une vignette d'affranchissement sans grand intérêt. Grâce à eux le timbre est une œuvre d'art qui peut procurer la même émotion  qu'un tableau présenté en galerie ou musée.
Je dois mes remerciements plus particulièrement à ceux qui m'ont autorisé à montrer leur talent dans cet ouvrage: .....Une liste nominative d'artistes créateurs de timbres peut être consultée sur le Net en suivant les liens suivants:

            http://www.catawiki.fr/catalog/timbres-poste/100287-maquettistes-graveurs
            http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Philat%C3%A9lie#Le_timbre

La quasi totalité des créateurs (dessinateurs, graveurs, maquettistes, photographes) dont les œuvres sont présentées dans cet ouvrage a pu être identifiée, mais il en est dont il s'est révélé impossible de le faire, leur nom ne figurant pas sur les faciales ou en raison de l'absence de toute indication sur les fiches de présentation des timbres éditées par les administrations postales:

                  -Ademi, Alcala, Alon, Ancilleri, Anreichenko, Arcevedo, Arnold, Asefi, Aubuisson, Ayele
                  -Bachelor,Badkte, Baihache, Baldusdoftir, Bara, Baranov, Barnola, Batov, Beaujard, Beauvilain,Beilin, Belachew, Bell, Beltiukov, Beltyukov, Ben Boubaker, Ben Cheik, Benedek, Bentounes, Bequet, Beslu, Bez, Bezmenov, Bisch, Bojan, Bojanic, Botas, Boticz, Bougault, Boursier, Brady, Breeding, Brito (de), Burke, Bustos
                  -Calle, Carter, Castilla, Catelin, Chabaga, Chan, Chernusski, Cipàr, Cousin, Cuga, Courtois, Cundall
                  -Davies, Dean, Derible, Dimanski, Dimitrijevic, Dittko, Dovlatyan, Drobyshev, Drohm, Dudas, Dyer.
              -Edfouf, Effert, Engeman, Enschede, Epstein, Ernst, Eshel,
                  - Fedulov, Fiedler,Forget, Fratini, Freimanis, Friedle, Fumiaki, Fung Pou Chu
                  -Gabay, Gagnidze, Gassner, Gautherot, Ghaith al-Makhzoomi, Girzegorz Rosenski, Giseok, Goffin, Goineau, Goldberg, Göritz, Granger, Greg, Gruber, Guoen, Gupta, Gyumishyan
                  -Hashmat, Haufe, He Jie Zhou Yue, Hiriart, Hong, Howanski, Howlett, Hussain
                  -Ibrayshin, Ilyukhin, Ipostel
                  -Jakovleva, Jeune, Jiahong, Jones, Jordan., Jumelet, Jünger, Jungzhi
                  -Kalezic, Kapranov, Karia, Katz, Kechja, Kechyan, Kerbouche, Kessler , Kevin, Khalid, Kim, King, Klein, Komsa, Konarzewski, Korda, Kos, Koslow, Kudenko,  Kurginjan, Kursani, Kurtz
                  -La Patelière (de), Labarre, Larriviere, Landsberg, Lavergne, Lavergnie, Lebars, Lee Cardon, Leibing, Lesire, Lemeshko, Lenaour,  Leroux  Limani, Li Xiang Zhang Shujin, Lien, Liou, Lisiam, Lund Gren, Lyall
                  -Macieira, Magalaes, Maldonado, Manabi, Mannstein (von), Maresca, Marko, Matsoukis, Mc Caffrey., Mc Lean, Meerswald, Menck Freire, Mesquita, Mikdachi, Milani, Mirzoyev, Mitchel, Mitchell, Mkrtchyan, Mongui, Morrissey, Moskovets, Mukhamedjanoc, Munz
                  -Najari, Nasir, Neumann,  Newark, Nimari, Nistor, Nitzsche, Noyes
                  -Orber, Osborne.
                  -Panariti, Paul, Pecavic, Penda, Penoa, Penzjegynyomda, Pèter, Pogolsa
Pontier, Potter, Povarihin, Poveda Parra, Prakash, Prunier, Pustina, Pyrev
                  - Ratkeviciené,  Raoundel, Razniqi, Reyes, Roberto, Robinson ,Roh, Rosenfeld, Ross Jones, Rudenko,Rudi
                  -Sa'ad Ghazi, Salahuddin, Salgado, Sandanaenori, Sanfer, Saquet, Sarghsjan, Schmidt, Schuricht, Seebacher, Seemel, Seidel, Sepulveda, Sharma, Sharp, Shevardin, Shewring, Shibata, Shin, Shushlebina, Sid Ahmed Bentounes, Skakun, Skocajic, Sloan. , Sokolov,  Spiteri, Spruance, Srinski, Stahl, Starukhin , Stein, Strauss
                  -Taraskoff, Thapa, Theobald, Tirtichny, Trinka, Trumpi, Tuala,  Turner
                  -Ucakar, Ursachi
                  -Vamasescu, Vardanjan, Vardjiev, Veyra, Vigurs, Violet, Vlakovi, Vrapi, Vu Kim Lien
                  -Wagener, Watton, Wei, Wichman, Wiese, Wright, Wulff
                  -Xuejun
                  -Yusupaliev
                  -Zaitsev, Zayani, Zhang Weiqi, Ziegler


dimanche 8 janvier 2017

Conclusion

           Les timbres disparaissent  donc peu à peu du courrier, mais la philatélie reste un loisir prisé. D'objet d'usage courant le timbre est devenu prioritairement objet de collections.  Les nombreuses thématiques attirent de plus en plus d'amateurs de tous âges. Les sites philatéliques consultables sur le Net se comptent par centaines. La thématique "Défense et forces armées", dénommée "militaire" par les autorités postales du W.N.S, est une réalité exploitée par les sites des négociants de timbres.
            Pour autant les faciales émises par les États ne représentent guère que 4% à 5% tout au plus  de l'ensemble des faciales diffusées en 15 ans. Si aller au-delà semble peu réaliste encore faut-il alors que les sujets traités témoignent effectivement de la réalité des forces et des institutions militaires existantes.
            Or tel n'est pas le cas. Si on fait abstraction de quelques grandes puissances qui utilisent les timbres pour faire valoir leurs choix en matière d'équipements et d'organisation de leurs forces armées, et indépendamment d'hypothétiques directives venant de l'U.P.U, force est de constater que les autorités postales compétentes privilégient souvent les commémorations, les batailles du passé, l'Histoire, en bref des sujets présumés "grand public" et en principe non conflictuels.
            Mais si l'Histoire des conflits, des batailles et des insurrections relue par les États n'est pas à négliger, elle ne répond pas toujours pour autant aux besoins du moment. Or si les timbres émis n'ont pas pour vocation  d'attiser les rancœurs, leur message peut avoir un impact bénéfique, à un certain moment, sur l'opinion publique.
            La thématique "Défense" conçue "à la française" pâtit jusqu'à présent  d'une trop grande retenue. Les sujets abordés ignorent l'institution militaire, les missions assignées, les Grandes Unités constitutives des Forces et leurs équipements.  Éveiller la fierté de nos concitoyens qui disent avoir confiance en leurs forces armées, rendre hommage aux soldats qui ont donné leur vie sur ordre de la nation, montrer la panoplie des armes mises en œuvre, expliquer les missions des multiples composantes des grandes institutions militaires existantes, honorer les symboles que sont les étendards, les drapeaux, les médailles et insignes remis aux soldats méritants, ce n'est pas inviter à la violence guerrière, ce n'est pas exprimer le primat de la force, ce n'est pas être naïf.
            Il est de l'intérêt des administrations de répondre aux attentes des collectionneurs. Il est de l'intérêt du monde politique de faire feu de tout bois lorsque l'on est en guerre, pour conforter l'esprit de défense et préserver la paix.
            Il ne s'agit donc pas de jouer les matamores. Aux critiques attendues doutant du réalisme de telles propositions, il suffit d'évoquer la politique philatélique suivie par les anglo-saxons et les grandes puissances confirmées de ce monde.
            Le timbre est un média, dont on voit aujourd'hui  qu'il "surfe" au fil des pages ouvertes sur le "Net". La portée des messages qu'il entend diffuser est ainsi amplifiée et va bien au-delà  des sites de spécialistes. 
La collection de timbres, fut-elle thématique, n'est plus comme autrefois le fait d'un petit nombre d'amateurs éclairés, elle est, de par le Net, ouverte sur le monde et grâce à la puissance des outils de traduction, de plus en plus crédibles, elle permet de doubler les messages par l'image. Elle invite aux recherches au-delà des frontières sur tous les continents.
            Le message des timbres dépasse donc aujourd'hui l'espace des enveloppes du courrier de nos pères. C'est une révolution dont les collectionneurs ont pris la dimension et que le citoyen découvre  au fil du temps. Il reste aux Politiques  à se joindre au mouvement.
            La thématique "Défense" recentrée sur les Forces et sur ceux qui y servent peut ainsi conforter la détermination et raffermir les âmes....puisque "nous sommes en guerre".
Puisse cette "récréation philatélique" y avoir contribué.


Bilan numérique global

Cliquez sur les tableaux pour les lire

 

samedi 7 janvier 2017

Chapitre 4
Approche géopolitique
l'ONU et les organisations régionales.
Quelles incidences sur les programmes annuels d'émission?

Un cas particulier: La Corée du Nord

                    La tentation est grande pour le collectionneur de porter attention aux timbres de Pyongyang. Mais la Corée du Nord déconsidère aussi la thématique Défense, tant ses timbres véhiculent trop souvent la violence soldatesque,  la militarisation d'une société bridée, le culte du fanatisme. L'emphase des images  cache en fait l'essentiel, c'est à dire l'existence d'un potentiel de guerre bien réel celui-là. On ne saurait ainsi trouver une allusion aux programmes nucléaires que Pyongyang développe au fil des années...

Cliquez sur les timbres pour les agrandir

 



mardi 3 janvier 2017

Chapitre 4
Approche géopolitique
l'ONU et les organisations régionales.
Quelles incidences sur les programmes annuels d'émission?
Suite

l'Association du sud-asiatique pour la coopération régionale (ASARC)

Cliquez sur les tableaux pour les lire

 
 

Cliquez sur les timbres pour les agrandir


La charte adoptée stipule que les États sont

" désireux de promouvoir la paix, la stabilité, l'amitié et le progrès dans la région par le strict respect des principes de la Charte des Nations Unies et de non-alignement, en particulier le respect des principes de l'égalité souveraine, l'intégrité territoriale, l'indépendance nationale, la non-utilisation de la force et la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres États et le règlement pacifique de tous les différends" (5o)

Parmi les pays membres de l'organisation, l'Inde déjà évoqué, décline la thématique "Défense et forces armées" de façon exemplaire. Qu'en est-il des autres pays membres de l'organisation ?

               Mais alors que la guerre se poursuit en Irak et en Afghanistan, alors qu'au Pakistan le terrorisme sévit, comme il se manifeste au Bangladesh, les timbres n'en disent rien.
La lutte contre Daesch, qui sévit en Irak, tout comme celle à mener contre le terrorisme dans le monde, n'inspire pas les États, qui ont d'autres soucis, il est vrai, que de communiquer par la philatélie !
                  La thématique "Défense" ne trouve donc son compte que dans les émissions de timbres destinés à montrer la montée en puissance des forces armées d'Iran, du Pakistan et  de l'Inde.

               Au terme de cette approche géopolitique de la thématique "Défense", force est de constater que les timbres émis depuis l'année 2000 reflètent plus les intérêts spécifiques (52) des États que les grands objectifs retenus par chacune des organisations et autres associations régionales. Les trois bureaux postaux de l'ONU eux-mêmes restent d'ailleurs en retrait. On ne peut que noter l'absence d'orientations d'ordre philatélique de l' ONU concernant les questions de Défense et de Sécurité, alors qu'on eut été en droit de souhaiter à tout le moins que celle-ci appelle à émettre des faciales invitant à lutter contre le terrorisme.
             L'action des casques bleus mériterait en outre d'être mise en valeur lorsqu'une opération de maintien de la Paix fait l'objet d'un mandat. D'innombrables sujets pourraient être retenus et enrichir ainsi une thématique "défense et de Sécurité" innovante, vivante, renouvelée.
                  Les rares faciales émises tant à New-York  qu'à Genève et à Vienne, autres que celles déjà évoquées par ailleurs, abordent trois sujets relevant de ce livre: La paix et non la guerre, les enfants soldats et les pertes subies pour cause de terrorisme par les membres dirigeants de l'organisation.

avec l'aimable autorisation des administrations postales de l'ONU


(50) Cf  http://www.saarc-sec.org/

(51) Cf  http://www.francenepal.info/article_view.php?id=2842&article_class=461&subarticleclass=461
(52) assez souvent mercantiles 

Suite Cf Janv 07


dimanche 1 janvier 2017

Chapitre 4
Approche géopolitique
l'ONU et les organisations régionales.
Quelles incidences sur les programmes annuels d'émission?
Suite

l'Association des nations de l'Asie du sud-est, dite "plus  trois" (ASEAN-A.P.T)

Cliquez sur les tableaux pour les lire

 
 

                   Les pays membres et associés de "l'ASEAN plus 3", (A.P.T) (Brunei, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippine, Singapour, Thaïlande, Vietnam + Chine, Corée du sud, Japon) ont adopté une charte stipulant notamment le respect de l'intégrité territoriale de ses membres, de leur souveraineté et du principe de non-ingérence. 

sécurité de l'ASEAN".(48) Les timbres diffusés reprennent-ils à leur compte les grandes problématiques évoquées dans ce plan et s'intéressent-ils aux crises et aux conflits qui ont pu avoir lieu au sein de l'ASEAN depuis l'année 2000?
Des raisons culturelles et d'ordre économique expliquent la tiédeur des membres de l'ASEAN à se servir du timbre et autres produits postaux pour vanter les mérites de leurs forces armées et faire la promotion de leurs outils de  défense, même si l'actualité des 15 dernières années est riche en affrontements plus ou moins violents entre les pays membres ou entre les factions internes à ces pays. Le nombre de faciales "défense" émises par les membres n'atteint pas même 500 et l'admission prochaine du Timor oriental ne modifiera pas ce constat du moment.
            Quatre sujets pourtant auraient pu motiver les responsables locaux à traiter de "Défense" au sens large du terme, sans être provocateurs : la participation à des missions de paix sous l'égide de l'ONU, la menace islamique de plus en plus prégnante, les heurts aux frontières, la modernisation des systèmes de défense.
Les armées cambodgiennes, sud-coréennes, indonésiennes, japonaises et Malaisiennes  ont répondu présentes aux demandes de l'ONU visant à prendre une part active aux différentes  missions de maintien de la paix dans le monde, mais seules trois capitales ont choisi d'évoquer cette participation sur une faciale de timbre: Djakarta, Kuala- Lumpur et Tokio.


La menace terroriste d'origine islamique concerne l'Indonésie, la Malaisie, la Birmanie et les Philippines. Aucun de ces pays n'a cru devoir émettre un timbre destiné à montrer sa détermination à se joindre aux efforts des autres États membres de l'Association concernés par la lutte contre les radicaux.
            Les conflits frontaliers récurrents dans la zone ne mobilisent guère plus.

 

                      Les zones d'affrontements terrestres et maritimes concernant l'ASEAN sont tout autant nombreuses que peu médiatisées. Les pays concernés se gardent d'évoquer la participation de leurs forces armées dans ces zones convoitées par les protagonistes. Aucun timbre n'évoque le heurt des convoitises  dans la mer de Sulu, le détroit de Malacca, le golfe de Thaïlande, la mer de Java, de Banda, des Célèbes, les îles Senkaku, les Kouriles, les Spratleys. On peut d'ailleurs comprendre le souci d'apaisement des États riverains.                                       Quelques timbres témoignent d'une montée en puissance de quatre forces armées, celle de l'Indonésie et celles de Singapour, de Thaïlande et de la Malaisie. Le Japon, à son tour a diffusé 1 timbre en octobre 2002 sur lequel deux navires de guerre japonais témoignent de la sortie d'un mutisme assumée depuis la fin de la guerre de 39/45. Les États émetteurs  mettent surtout l'accent sur les aéronefs et les navires de guerre.


( Nul n'est donc prophète en son pays...!). 
                La France et la Corée commémorent ce conflit en décrétant année de "la Corée en France" les 12 mois allant de septembre 2015 à août 2016. 3400 soldats français de l'armée de terre ont donc participé à des affrontements qui ont coûté la vie à 269 d'entre eux.(49) On aurait pu s'attendre à ce qu'un timbre évoque cette participation à un conflit visant à établir la paix dans cette partie du monde et rappelle surtout la mort de ces Français qui avaient obéi aux ordres du pouvoir. Rien n'indique à l'été 2016 qu'il en sera ainsi...la thématique "Défense" conçue "à la française" répond à d'autres choix...!

(48) Cf http://www.asean.org/wp-content/uploads/images/archive/5187-18.pdf
(49) 18 soldats coréens intégrés au bataillon ont également été tués au combat. 1350 combattants français ont été blessés dont certains à plusieurs reprises. 12 ont été prisonniers de guerre et 7 sont portés disparus.



Suite cf Janv 01

samedi 31 décembre 2016

Chapitre 4
Approche géopolitique
l'ONU et les organisations régionales.
Quelles incidences sur les programmes annuels d'émission?
Suite

Salomon, Tuvalu, Vanuatu

Cliquez sur les tableaux pour les lire

 
 


             Les timbres diffusés par ces trois archipels témoignent de l'attachement qu'ils portent au Commonwealth et aux produits postaux dédiés aux thématiques autres que celles traitant de questions de défense. Celles-ci (170 faciales seulement émises depuis 2000), commémorent les deux guerres du siècle précédent et rappellent que Londres détient un arsenal aérien et naval reconnu dans le monde. L'actualité des îles n'a donc pas motivé les responsables locaux à en faire état dans leurs programmes annuels d'émission de timbres, de blocs et de feuillets. Or cette actualité eut permis de montrer la solidarité des îles du Pacifique, lorsque l'une d'entre elles  doit faire face aux tensions, ethniques notamment.

Cliquez sur les timbres pour les agrandir

                Le cas des Salomon confrontés au conflit avec les habitants de Guadalcanal est caractéristique d'une volonté commune de leur environnement de maintenir la paix dans cette partie du monde, même si cette assistance a été contestée par les bénéficiaires après quelques années.

Polynésie, Wallis et Futuna, Nouvelle-Calédonie 

"La Polynésie française (qui a la dénomination particulière de «pays d'outre-mer»), Wallis et Futuna (qui garde dans les faits l'usage du terme de «territoire d'outre-mer»), sont deux collectivités d'outre-mer. (COM)
le territoire dépend, à l'exception des territoires britanniques. Le droit dérivé communautaire ne s'applique pas directement aux pays et territoires d'outre-mer non membres de l'espace Schengen, mais ils peuvent bénéficier de fonds européens de développement de la Banque centrale européenne. Bien que la législation européenne ne s'y applique pas, leurs citoyens nationaux disposent de la citoyenneté européenne et participent aux élections des représentants de leur pays au Parlement européen.
La Nouvelle-Calédonie constitue une collectivité sui generis et est simplement dénommée 'la Nouvelle Calédonie' dans les textes. Elle assure le secrétariat général de la commission du Pacifique. Elle devrait organiser à brève échéance un référendum local d'autodétermination sur la question de l'indépendance complète, en vertu des accords de Nouméa de 1998." (45)

La façon dont les deux îles, Wallis et Futuna, abordent la thématique observée dans ce livre, est caractéristique d'un peuple dont le regard se porte vers la mer, tandis qu'à Nouméa l'attrait des hautes terres joue un rôle important chez les Calédoniens.

Le regard vers la mer de Wallis et Futuna


Le regard vers les Forts du "Caillou"

 
L'aide apporté à ces îles ne se limite pas aux îles du Pacifique. Celles de l'Atlantique, de l'océan indien, de la mer caraïbe et de l'Antarctique bénéficient aussi,  en matière de défense, de certaines garanties, au titre de leur statut de territoire et de département d'outre-mer.

(Timbres néo calédoniens et wallisiens reproduits avec l'aimable autorisation de l'OPT de Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna, comme de  Phil@poste)


Terres australes et antarctiques françaises, australiennes, britanniques

"Le traité sur l'Antarctique interdit toute activité militaire sur le continent, y compris la construction de bases militaires et de fortifications, les manœuvres et les essais d'armement. La présence de personnels et d'équipements militaires n'est permis qu'à des fins pacifiques."(46)

Parmi les parties prenantes du traité sur l'Antarctique figurent six États membres de l'ASEAN/A.P.T et/ou de l'A.S.A.C.R. (Japon, Corée du sud, Chine, Inde, Malaisie, Pakistan.)

(45) Cf http://www.fbls.net/bannierepub.htm
(46) Cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Antarctique
(47) Archipel de Crozet, archipel des Kerguelen, îles Saint-Paul et Amsterdam, terre Adélie, îles Éparses.



Suite Cf Janv 01